Pourquoi ai-je choisi le mot mer à l’océan dans mon titre ?

 Le premier critère : l’étendue. 

 Le deuxième : des petits gestes afin de préserver nos mers.

Lors d’une promenade au bord de la méditerranée, j’ai aperçu des déchets papiers, plastiques laissés volontairement sur la plage.

Nos gestes peuvent être néfastes pour la biodiversité. Le plastique impacte les écosystèmes marins, met beaucoup de temps pour se dégrader.

 Un sac plastique jeté à la mer met 500 ans pour se décomposer, un gobelet met 50 ans.

 Les papiers, les cartons mettent 2 mois à un an.

253 kilos de déchets plastiques sont absorbés par la faune marine chaque seconde selon la commission européenne.

 Devenons des éco- citoyens afin de préserver notre cote, notre méditerranée.

Mon objectif est de démontrer que nous pouvons être acteur de notre avenir par des petits gestes. 

Si nous commencions par modifier nos actes, ramasser certains déchets lors de nos promenades nous pourrions être partenaire pour protéger nos mers.

Pour nos océans : De plus grands gestes par les entreprises pollueurs, des prises de conscience de nos politiques, des actes au niveau mondial vont atteindre ces plus grandes étendues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *